novembre 5, 2018
Partager

Robots au service client, logistique et plus encore : comment l’IA transforme le monde du retail

 

Les consommateurs d’aujourd’hui savent exactement ce qu’ils veulent. Ils sont aussi plus exigeants et plus avertis que les générations précédentes. Ces « blue-dot consumers », comme les appelle le spécialiste Ken Hughes, sont habitués à tout trouver, partout et tout le temps. Un seul moyen pour les entreprises de survivre à cette nouvelle ère : se mettre dans la peau de leurs clients.

Une expérience personnalisée, ciblée et omnicanale, en ligne comme en magasin, est donc essentielle. Pour garder une longueur d’avance et gagner le cœur des consommateurs, les marques et les retailers doivent exploiter pleinement leurs données en misant sur l’intelligence artificielle.

Mais en quoi l’IA transforme-t-elle aujourd’hui le monde du retail ?

 

1. Plus d’efficacité, et des services clients de qualité

L’IA ne sert pas simplement à améliorer l’expérience digitale des consommateurs : de nombreux magasins physiques mettent déjà la technologie au service de leurs clients. Spécialiste de l’aménagement intérieur, le retailer Lowe dispose par exemple de son propre robot LoweBot, qui aide non seulement les clients à trouver les produits qu’ils recherchent, mais aussi les employés à faire les inventaires.

Plus récemment, l’entreprise japonaise Softbank a présenté Pepper, un robot de service client programmé pour guider les consommateurs et répondre à leurs questions. Résultat : une augmentation de 70 % de la fréquentation en magasin, et une hausse de 13 % des ventes sur deux projets pilotes.

 

2. Plus de personnalisation, pour plus de chiffre d’affaires

Selon le rapport Salesforce sur la personnalisation du shopping, les consommateurs qui cliquent sur les recommandations de produits dépensent cinq fois plus à chaque visite. Ainsi, « les consommateurs qui cliquent sur des recommandations produit sur le site Web d’un retailer pèsent pour 7 % du nombre total de visites, mais aussi pour 24 % des commandes, et 26 % du chiffre d’affaires ».

Le rapport Salesforce indique aussi que les utilisateurs qui cliquent sur des recommandations de produits sont susceptibles de passer plus de temps sur le site (en moyenne 10 minutes ou plus) qu’un visiteur lambda. Avec l’IA, les retailers identifient les préférences, ainsi que l’historique d’achat et de navigation des visiteurs en temps réel.

Du sac à main le plus demandé au produit en page 30, l’IA ne propose que les articles susceptibles d’intéresser l’utilisateur – une expérience plus efficace pour les retailers, et plus personnalisée pour les consommateurs.

 

3. Plus d’efficacité pour la logistique, les livraisons et la gestion des inventaires

 

Outre l’amélioration des ventes et de la satisfaction client, l’IA permet donc aussi de résoudre les casse-têtes quotidiens en interne. Car en s’appuyant sur des données de ventes historiques et d’inventaire peu ou pas à jour, les équipes logistiques et de merchandising n’avaient jusque-là qu’une vague idée des quantités de produits à stocker.

Aidées par l’IA, elles identifient aujourd’hui clairement les produits les plus vendus, avec des algorithmes intégrant les tendances actuelles, la météo, le comportement des consommateurs et les ventes historiques, pour des prévisions bien plus précises. Avec une gestion des inventaires et une logistique efficaces, les retailers améliorent aussi la livraison Last Mile.

Certes, les livraisons par drone devront encore attendre, mais les chaînes d’alimentation comme Kroger utilisent déjà des voitures sans chauffeur pour livrer leurs produits. La gestion des courriers et des inventaires gagne aussi en rapidité et en précision grâce à la robotique, pour des délais de livraison plus courts – et des consommateurs satisfaits.

 

4. Une reconnaissance faciale par l’IA pour perdre moins, et innover plus

Créées dès les années 1960, les technologies de reconnaissance faciale sont désormais l’atout phare des marques et des retailers pour améliorer leurs stratégies marketing. La marque japonaise SKII, spécialiste des soins pour la peau, mise ainsi sur un logiciel de reconnaissance faciale pour son expérience digitale immersive, « The Art of You ». L’objectif : analyser les traits du visage et le type de peau des consommateurs pour créer un parcours de soins sur-mesure, et améliorer la visibilité de la marque.

 

Avec l’IA, l’avenir commence aujourd’hui

Si les données sont depuis longtemps une priorité, l’heure est aujourd’hui à l’analyse. Ensemble, l’IA et le machine learning transforment déjà profondément le secteur du retail – et cela ne fait que commencer. À l’avenir, les marketeurs miseront toujours plus sur l’IA pour exploiter leurs données, améliorer la visibilité de leur marque, mieux comprendre leurs consommateurs, augmenter la fidélité et la rétention, et booster leur chiffre d’affaires.

Certains marketeurs auront aussi besoin d’un partenaire technologique comme Criteo. Le tout nouveau Criteo AI Lab réunit les équipes expertes Criteo Research and Development et Criteo Engineering pour intégrer une IA ultra-innovante et à la pointe de la technologie aux systèmes de production, et approfondir la connaissance des techniques d’IA.

Porté par un investissement de 20 millions d’euros sur trois ans, l’AI Center permet à Criteo d’explorer toujours plus la relation entre les utilisateurs, les produits et les marques. Avec les informations de plus d’1,4 milliard de consommateurs par mois, intéressés par des milliards de produits à travers 18 000 partenaires du monde entier, Criteo améliore encore le pouvoir de ses fonctionnalités prédictives.

Consultez toute l’actualité de notre Criteo AI Lab pour découvrir comment les marques et les retailers misent sur leurs données pour mieux répondre aux besoins de leurs consommateurs.