Coronavirus : la révolution du télétravail ?

 

Depuis le mois de février, une nouvelle normalité s’installe. Pour ralentir la courbe de propagation du virus, des mesures de confinement ont été déployées partout dans le monde. Début avril, 3,9 milliards de citoyens étaient ainsi cloîtrés chez eux. Aujourd’hui, tout se passe donc à domicile, ou presque : scolarité, shopping, sport, cuisine, détente, divertissement… Mais une catégorie arrive en tête de ces activités : le télétravail.1

Car les bureaux ont aussi fermé leurs portes. Et si certains sont déjà habitués à travailler de leur canapé, d’autres goûtent pour la première fois aux joies (ou aux peines) du télétravail.

Certes imposée par les circonstances, cette vague de travail à distance fait ressortir le constat suivant : la présence physique des employés n’est pas toujours une nécessité. Personne ne sait de quoi l’avenir sera fait. Mais les gains de temps, d’énergie et d’argent réalisés sur les transports et l’immobilier pourraient bien convaincre plus d’une entreprise.

Criteo analyse les données de plus de 2 milliards de shoppers actifs par mois, sur 20 000 sites e-commerce répartis dans plus de 80 pays.2 En resserrant nos recherches sur les principales catégories d’e-commerce, nous avons constaté une évolution des comportements d’achat suite à la démocratisation du télétravail.

Voici les trois grandes priorités des télétravailleurs confinés :

1. Connectivité.

Faute de réunions physiques, le virtuel prend le dessus. Et beaucoup d’entreprises ont trouvé le remède miracle : l’appli de visioconférence Zoom. La plate-forme a battu des records dès les premières mesures de confinement au mois de mars, avec 200 millions de participants par jour. Un chiffre nettement supérieur aux 10 millions d’utilisateurs quotidiens de décembre 2019…

L’éloignement fait exploser la demande pour les plates-formes d’appels vidéo en groupes. Proches, amis, famille, collègues… Dans les sphères personnelles comme professionnelles, le besoin d’outils de communication est sans précédent.

Il suffit de se pencher sur les données de l’impact du coronavirus sur la consommation pour constater la montée en flèche des ventes de webcams. Les appareils électroniques sont aussi en forte demande. Aux États-Unis, les ventes de câbles/adaptateurs audio et vidéo ont explosé ces 28 derniers jours, avec des chiffres en moyenne 366 % supérieurs à ceux du mois de janvier. Les écrans d’ordinateur sont également prisés en Corée du Sud (+19 %), en France (+30 %), en Italie (+65 %), en Espagne (+77 %) et en Australie (+240 %).

coronavirus remote work trends Australia

2. Confort.

Selon la Réserve fédérale des États-Unis, le nombre de télétravailleurs américains a triplé au cours des 15 dernières années. L’arrivée du coronavirus et des mesures de confinement ne font qu’accélérer la tendance.

Les premiers jours, beaucoup de télétravailleurs en herbe se sont contentés de leurs canapés, de leurs tables de cuisine ou même de leur lit, une tasse de café sur la table de chevet. Mais après plusieurs semaines d’installation « provisoire », les chambres d’amis, garages, greniers et coins de salon se transforment peu à peu en bureaux faits maison.

Forcés à travailler ou étudier dans des espaces confinés, familles et colocataires se lassent peu à peu des comptoirs de cuisine, des poufs et des tables de salle à manger.

Les ventes de bureaux ont progressé en Espagne (+25 %), en Allemagne (+45 %), en Suisse (+93 %) et aux États-Unis (97 %) ces 28 derniers jours. Les chaises de bureau ont elles aussi la cote en Italie (+24 %), au Royaume-Uni (+198 %) et en Australie (+218 %). Au Japon, les ventes globales de fournitures ont également augmenté de 94 %.

coronavirus remote work trends United Kingdom

3. Productivité.

Qu’il s’agisse de maintenir ou d’améliorer leur productivité, les télétravailleurs investissent dans les logiciels. Contrairement aux produits alimentaires sur lesquels les consommateurs se sont rués au début de la pandémie, il s’agit d’achats à long terme.

Plusieurs types de logiciels ont vu leurs ventes exploser au cours des 28 jours qui viennent de s’écouler. Les achats de logiciels informatiques ont augmenté en Australie (+17 %), en Allemagne (+39 %), en France (+41 %), au Royaume-Uni (+50 %) et en Russie (+53 %). Les ventes de logiciels multimédia et design ont aussi pris leur envol, notamment au Japon (+4 %), en Australie (+16 %), au Royaume-Uni (+34 %), en Allemagne (+35 %), aux États-Unis (+84 %) et en France (+110 %).

coronavirus remote work trends france

Nos conseils pour les marketers

Ces constats donnent à réfléchir. Ces nouveaux modes de vie resteront-ils ancrés après le déconfinement ? Pour combien de temps ? Coronavirus ou non, de plus en plus d’entreprises passent au télétravail, et cette tendance est bien partie pour durer. Dès les premiers signes de reprise, analysez les achats de vos consommateurs pour mieux cibler vos shoppers et les fidéliser à long terme. Connectivité, confort et productivité, tels seront les facteurs de succès pour séduire les télétravailleurs de demain.

À l’ère de la coronavirus économie, les modes de consommation évoluent. Plus vite vous vous adapterez, mieux vous serez en mesure de répondre aux besoins de vos shoppers. Faites appel à Criteo : nous sommes là pour vous aider à cibler votre audience idéale, des télétravailleurs en herbe aux sportifs confinés, et plus si affinité.

Pour mieux comprendre les nouveaux besoins de vos consommateurs, consultez le Tableau de bord Criteo sur l’impact économique du coronavirus.

1 Source : AFP, 30 mars 2020.

2 Source : ventes en ligne, données Criteo, T1 2019 et 2020. Au moins 5 retailers au niveau le plus granulaire.

Zoom sur : l’impact du coronavirus

Explorez les chiffres de la coronavirus économie à l’aide de notre graphique interactif sur l’impact du Covid-19. Sélectionnez le pays et la catégorie de produits de votre choix pour visualiser les dernières tendances :