Sélectionnez une catégorie :

Travel : les Français ont fui la canicule grâce à leur smartphone

 

Vous vous souvenez de la fin du mois de juin dernier ? Rappelez-vous : il faisait chaud. Très chaud. Dixit Météo France, l’Hexagone a connu sur cette courte période une vague de chaleur remarquable à la fois par sa précocité et son intensité. Réaction logique des Français : surpris par la hausse subite des températures, ils se sont rués sur les sites de leurs voyagistes préférés dans l’espoir de déguerpir vers des cieux plus cléments.

Le résultat en termes de ventes est spectaculaire : le pic de réservations du mardi 20 juin est de très loin le plus important de toute l’année, avec des ventes 3,1 fois supérieures à la moyenne des quelques mois précédents. Cette hausse a profité aussi bien aux transports aériens (x2,7) qu’aux locations de voiture (x3,1), aux réservations hôtelières (x3,1) ou même aux séjours packagés (x4,4).

Le smartphone, canal le plus rapide pour réserver ses vacances

Instrument privilégié pour organiser cet exode : le smartphone, que les Français ont été exceptionnellement nombreux à utiliser lors de cette vague de chaleur. Comme le démontre le graphique ci-dessous, la corrélation est frappante : plus les températures étaient élevées, plus la part du smartphone dans les transactions était élevée. Le 22 juin, où on enregistrait une température maximale de quinze degrés supérieure aux normales saisonnières (37°C, quand même…), près de la moitié des réservations (46 %) ont été réalisées via un smartphone. En incluant les tablettes, le poids total des appareils nomades s’élevait à 52 %.

La canicule est terminée, mais le smartphone connaît un bel été indien

Cette hausse du smartphone s’est-elle confirmée par la suite ? Oui et non : comme on le voit sur le graphe ci-dessus, une fois passés les pires moments de la canicule, les réservations sur smartphone sont retombées aux alentours de 30 % du total. Cependant, elles ne sont jamais redescendues à leur niveau de début juin, et ont continué à augmenter progressivement au cours de l’été pour atteindre 36 % en août. Malgré un mois de septembre légèrement en retrait (33 %), on peut cependant gager que la part de ce canal de vente continuera à augmenter progressivement dans les mois et les années à venir. Et, on le sait désormais, en cas de grands événements météorologiques comme la canicule qui a frappé la France en juin, il y a de fortes chances qu’il reprenne le devant de la scène.

Source : Criteo

Méthodologie : analyse de 10 millions de réservations réalisées en France auprès de 28 acteurs du secteur du voyage en ligne. Les comparateurs (de type Kayak ou TripAdvisor) ont été exclus. Applications exclues.

Nous utilisons des cookies pour vous faire mieux profiter de notre site web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez la dépose et l'utilisation des cookies. Pour en savoir plus sur les cookies ou pour exercer l'option de retrait de ces services consultez notre politique de confidentialité en savoir plus.

Les réglages de ce site web sont "autoriser les cookies" pour vous offrir la meilleure navigation possible. En continuant d'utiliser ce site web sans modifier les réglages de cookie ou en cliquant sur le bouton "Accepter" ci-dessous, vous y consentez.

Fermer