SEO : de l’art d’optimiser votre site e-commerce pour les moteurs de recherche

 

Parfois on croit tout connaître d’un sujet. Mais quand on y regarde de plus près, on peut être surpris. Le SEO (Search Engine Optimization), forcément vous connaissez ou tout du moins vous en avez entendu parler : il s’agit d’un ensemble de techniques visant à améliorer le positionnement de votre site à l’aide de mots-clés, sur des moteurs de recherche comme Google et Yahoo.

Il génère du trafic organique sur votre site : plus les consommateurs partagent et cliquent sur vos produits, plus hauts ces derniers remonteront dans les classements de moteur de recherche de manière naturelle. Et contrairement aux annonces payantes, qui apparaissent en haut de la page des résultats, le trafic organique, lui, est gratuit.

Le SEO est donc un investissement rentable, plus particulièrement pour les retailers qui souhaitent augmenter le nombre de consommateurs provenant des moteurs de recherche. Imaginons par exemple qu’une boutique de fleurs en ligne apparaisse en premier sur la page de résultats du mot « fleur ». L’entreprise est alors très susceptible d’augmenter ses ventes, rien qu’avec une stratégie de mots-clés basée sur le SEO.

how to SEO

Même si la plupart des hébergeurs web sont « SEO Friendly » (notamment WooCommerce ou Shopify), il y a encore de la marge pour augmenter votre potentiel de classement, et ce, de multiples façons. Tout est une question de mot-clé.

Le SEO pour l’e-commerce : quand efficacité rime avec mot-clé

Les mots-clés sont l’essence même du SEO. Ces termes font référence aux produits que vous souhaitez mettre en avant dans les recherches Google de vos utilisateurs. Alors pour optimiser votre site web, ne cherchez pas plus loin (pour l’instant) : commencez par créer une liste de mots-clés.

Pour trouver les mots justes :

  1. Choisissez des mots-clés en rapport avec votre activité. Côté catégories, optez pour des termes génériques. En revanche, pour vos pages d’informations produits, vos mots clés devront être plus spécifiques. Attention : les termes trop vagues ne permettent pas d’améliorer votre classement, et attirent un trafic de moins bonne qualité.
  2. Misez sur des termes qui traduisent l’intention d’achat. Les mots-clés « avis ustensiles de cuisine » indiquent par exemple que le consommateur est encore en phase de recherche. Un acheteur potentiel saisira plutôt les termes « ustensiles de cuisine pour nouvel appartement ».
  3. Vérifiez le volume de recherche de vos mots-clés. Le volume de recherche indique le nombre de fois qu’un mot-clé a été recherché pendant un mois. Laissez tomber un mot-clé au volume de recherche faible (voire nul). Il n’apportera aucune valeur à votre optimisation. À l’inverse, un site web n’aura que très peu de chances d’apparaître sur la première page de résultats d’un mot-clé très recherché. Visez donc un équilibre entre la pertinence, le volume de recherche et la concurrence.
  4. Observez la concurrence. Prudence ! Vos concurrents n’utilisent pas toujours les mots-clés qui vous correspondent le mieux, ou les plus efficaces en termes d’intention d’achat et de volume de recherche.

Pensez recherche, pensez outils

L’utilisation de certains outils peut faciliter l’optimisation de votre site d’e-commerce pour les moteurs de recherche. Nous vous avons sélectionné quelques références incontournables (bien que standard, ce qui n’est pas incompatible) en la matière :

  • Google Keyword Tool – Cet outil Google vous indique les termes associés à votre mot-clé, le volume de recherche, ainsi que le niveau de compétition et le CPC.
  • Moz Keyword Explorer – L’outil Moz Keyword Explorer fournit le volume de recherche d’un mot-clé par mois, son niveau de difficulté, son taux de clics organique ainsi que des suggestions. Vous pouvez également lancer une recherche par domaine, et trouver les mots-clés utilisés par vos concurrents.Notez que la version gratuite limite le nombre de requêtes possibles.
  • Serpstat – Tout comme Moz, Serpstat vous fournit les données relatives au CPC, et vous informe à la fois sur les annonces utilisées et le CPC payé par vos concurrents.

L’optimisation sur site, un must-have

L’optimisation de votre site implique de modifier ses balises, ses contenus et son architecture, pour permettre aux moteurs de recherche de mieux identifier et comprendre les informations contenues sur vos pages web. Objectif : convaincre le moteur de recherche qu’une de vos pages répond efficacement à une recherche donnée, pour améliorer la position de votre site sur les pages de résultats.

Votre site e-commerce doit donc remplir les 5 critères suivants :

  1. Google donne la priorité aux sites sécurisés dont l’adresse URL contient la mention « https ». Si ce n’est pas déjà le cas, passez impérativement au protocole « https » (la redirection 301 permet de rediriger la version http vers une version https. Consultez votre équipe Web ou votre hébergeur pour en savoir plus, ou lancez une recherche « comment effectuer une redirection 301 avec <nom de la plate-forme> »).
  2. Compatibilité avec le mobile. De plus en plus mobile, Google développe aujourd’hui son index mobile-first. Le positionnement sur cet index sera basé sur la version mobile de votre site Web. Si la mise en page de votre site est réactive, pas d’inquiétude. Si vous disposez d’une version mobile (comme par exemple m.votresite.fr), vérifiez bien que vos contenus soient au format adapté. Si votre site n’est pas adapté à la navigation mobile, veillez à activer la réactivité dès que possible.
  3. La vitesse de chargement est un critère particulièrement valorisé par les algorithmes des moteurs de recherche. Pour évaluer votre temps de chargement, cliquez ici. Votre score doit atteindre au moins 85/100.
  4. Simplicité. Votre site doit être simple et concis. Chaque page ne doit pas être à plus de 3 clics de la page d’accueil.
  5. Contenus uniques. Google n’apprécie pas particulièrement les contenus en double, qui peuvent avoir des conséquences négatives sur votre positionnement. Les différentes variations de produits, les produits disponibles dans de multiples catégories ou autres peuvent être problématiques sur les sites d’e-commerce. Veillez à utiliser des balises canoniques, qui indiquent aux moteurs de recherche l’adresse URL principale à prendre en compte pour une recherche donnée.

Une fois ces 5 critères essentiels remplis, passez à l’optimisation des catégories et des pages produits. Cette étape permet de relier vos mots-clés aux catégories et aux pages produits de votre site Web. Pour éviter toute surcharge de mots-clés, appliquez un terme par page. Mentionnez ensuite le mot-clé donné sur les pages, si possible aux emplacements suivants :

  1. Adresse URL : Une bonne adresse URL doit être courte, facile à lire, et ne contenir aucun chiffre, caractère ou lettre inutile.
  2. Balise « title » : La balise « title » se trouve dans l’onglet de la page, en haut de l’écran du navigateur. Insérez votre mot-clé au début de la balise « title », et limitez-vous à 70 caractères pour éviter toute coupure dans les résultats de pages de recherche.
  3. Balise H1 : La balise H1 correspond au titre principal de la page. Si possible, insérez aussi votre mot-clé dans le titre.
  4. Texte alternatif : Le texte alternatif permet de décrire une image. Il est particulièrement utile pour les personnes atteinte de déficience visuelle et les crowlers (robot d’indexation). Insérez votre mot-clé à cet emplacement, s’il peut s’appliquer à l’image. Insérez votre mot-clé à cet emplacement si possible, et s’il peut s’appliquer à l’image.
  5. Meta description : La meta description est le texte utilisé par les moteurs de recherche en tant que résumé sous le titre du lien dans les pages de résultats. Elle n’influence pas le positionnement en soi, mais permet aux internautes de localiser leurs mots-clés dans votre contenu. Une description efficace peut même les inciter à cliquer.
  6. Body copy : La règle veut que le mot-clé soit utilisé maximum 2 à 3 fois dans un bloc de 200 à 300 mots. Il est essentiel de ne pas surcharger le texte du même mot-clé, au risque d’être signalé en tant que spam par les moteurs de recherche. Les mots-clés doivent être intégrés avec fluidité au reste du texte. Misez aussi sur les variantes de votre mot-clé – les moteurs de recherche font généralement très bien le lienentre les différentes formes sémantiques. 

how to SEO

Pages produits : autres optimisations possibles

Pour optimiser vos pages produits, il est essentiel d’insérer les mots-clés aux emplacements que nous venons de mentionner. Mais vous pouvez aussi :

  • Ajouter des avis. Les avis sont souvent consultés par les consommateurs qui hésitent à acheter. Ils permettent aussi d’ajouter du contenu et des mentions du mot-clé sur votre page, ce qui améliore considérablement le SEO.Des services comme Yotpo ou PowerReviews. permettent d’ajouter facilement des avis sur vos pages produits.
  • Enrichir les contenus. Les sites ayant des pages produits plus riches sont susceptibles d’être mieux positionnés que vous. Pour rester dans la course, misez sur des contenus entre 500 et 1 000 mots, comme par exemple des descriptions de produits, fonctionnalités, spécificités, matériaux et cas d’utilisation. Les contenus enrichis de photos ou de vidéos contribuent aussi à un meilleur positionnement.
  • Optimiser pour la conversion. Selon l’étude Shopper Story de Criteo, 48 % des consommateurs sont séduits par des photos attrayantes, 34 % par la vue à 360° des produits. La livraison gratuite, les promotions et les avis comptent aussi parmi les facteurs déterminants dans la décision d’achat.

Ne négligez pas le SEO local                   

Vous avez une boutique physique ? Alors vous avez tout intérêt à optimiser la présence de votre magasin sur les moteurs de recherche. Pour générer un SEO local, suivez simplement les étapes suivantes :

how to SEO

  • Enrichissez au maximum vos adresses Google My Business : ajoutez des photos, l’adresse de votre site web, les horaires d’ouverture, etc.
  • Veillez à ce que vos adresses soient répertoriées dans les principaux annuaires en ligne(Yelp, Pages jaunes, SuperPages, etc.).
  • Vérifiez que vos informations (nom, adresse, numéro de téléphone) soient bien les mêmes sur toutes les adresses répertoriées. Les services comme BrightLocal ou Moz Local peuvent vous être utiles.

Un bon profil de liens, c’est pas rien

Les algorithmes de positionnement des moteurs de recherche se basent aussi majoritairement sur la quantité et la qualité des liens entrants, ainsi que des liens internes de votre site web.

Les « liens entrants » sont les liens créés sur différents sites, redirigeant les utilisateurs vers votre propre site. Pour les moteurs de recherche, les liens entrants sont la preuve de votre crédibilité. Forcément, si plusieurs sites pointent des liens vers le vôtre, c’est qu’ils le considèrent comme légitime.

Et les « liens internes », c’est quoi ? Tout simplement des liens entre les pages de votre propre site web. Une solide structure de liens internes permet de relier les pages à forte autorité au reste du site. Les moteurs de recherche repèrent ainsi plus facilement les contenus associés.

Comment booster votre profil de liens ?

  • Entrecroisez les liens de vos pages produits. Si vous disposez d’un blog, entrecroisez les liens des articles, des catégories et des pages produits.
  • Insérez vos liens sur des mots-clés et/ou des textes d’ancrage descriptifs plutôt que sur des boutons « plus d’infos » ou « cliquez ici ».
  • Rédigez des contenus informatifs sur vos produits, comme des conseils, des guides de style, d’utilisation, etc. Créez des contenus utiles et intéressants pour inciter vos visiteurs à les partager sur leurs sites.
  • Mentionnez vos mots-clés dans vos publications sur les réseaux sociaux, et incitez les utilisateurs à cliquer sur les liens pour consulter les contenus sur votre site.
  • Misez sur vos partenaires, les groupes dont vous êtes membre et les associations que vous soutenez. S’ils ne le font pas déjà, demandez-leur d’ajouter un lien vers votre site.
  • Associez-vous sur les réseaux sociaux aux influenceurs les plus populaires dans votre secteur, pour toucher un plus grand public.

Prêt à dominer les pages de résultats ? Revenons sur les 4 techniques clés de SEO :

  1. Identifiez vos mots-clés : trouvez le bon équilibre entre pertinence, volume de recherche, intention d’achat et concurrence.
  2. Optimisez les éléments de votre site Web : veillez à ce que votre site remplisse 5 critères essentiels (sécurité, version mobile, rapidité, simplicité et contenus uniques). N’oubliez pas d’intégrer vos mots-clés aux 6 emplacements essentiels de vos catégories et pages produits.
  3. Répertoriez vos magasins physiques avec le SEO local. Misez sur Google My Business, et répertoriez vos magasins sur les plus grands annuaires en ligne. Misez sur Google My Business et répertoriez vos magasins sur les plus grands annuaires en ligne.
  4. Optimisez vos liens. Renforcez votre structure interne de liens, et développez vos liens externes avec d’autres sites web de qualité.